Spring Update / Mises à jour de printemps

It’s been a while since I’ve written a blog post. It seems having the time to sit down and write these days is few and far between. Without a doubt, in the nine years I have been in a full-time union position, I have never been as busy as I have been recently.

Engagement Survey

As almost everyone is aware, NAV Canada runs their engagement survey every two years to measure the satisfaction of employees with the Company. It’s that time again, and the survey is now active until April 20. I often hear people say “It’s a waste of time,” or “Why would I fill it out? They don’t listen.” Statements like these couldn’t be further from the truth. Each time a survey cycle is completed, CATCA is debriefed on the results. I have seen issues identified in the survey by members get addressed and corrected. Many of you have heard me say, “Please fill them out, this is your chance to be heard,” and I truly believe that. Good comments, bad comments, engaged, disengaged – it doesn’t matter, just have your say.

The survey itself is well crafted and comprehensive. I use the results as a bit of barometer for how our members are feeling. In the past, we saw numbers of positively engaged people increase which is good for business. However, I am concerned that the engagement of CATCA’s membership is on the decline. I’ll be watching the results of this survey closely.

IFATCA 2018 – Ghana Africa

I was honoured and fortunate to attend the annual conference of the International Federation of Air Traffic Controllers Associations (IFATCA) in Accra, Ghana, Africa in March. Our delegation attended all committee meetings and represented Canada on the world’s stage. There were a number of issues that were discussed in the committees, with some of definite relevance to CATCA members. Remember SIDs/STARs and the absolute debacle the implementation was for some units in Canada? We were able to tell the world about the mess that was created when two countries who share a massive border and thousands of trans-border flights daily, have two different sets of procedures. While the march towards global harmonization of standards may be good in some respects, we have to make we sure we do it correctly. The implementation of SIDs/STARs in Canada was a failure of epic proportion, and a true safety issue.

Another issue of great interest to us was remote tower technology. Although it hasn’t come to Canada yet, we know NAV Canada wants to pursue the technology. With Searidge Technologies (partially owned by NAV Canada) building remote tower solutions, we are keenly interested in this topic. As IFATCA begins to develop policy and procedural recommendations for remote towers, CATCA will participate in a working group which will provide updates from around the world so we can track global implementation. This technology has the great potential to affect our workforce in the future, and we must ensure we are present in all aspects of this technologies development.

While in Ghana, CATCA put forward a request for a seat on IFATCA’s Technical and Operations Committee. With so many global issues that can have a direct impact on our members (SIDs/STARs, remote towers, space-based ADSB, to name just a few), we felt it was important for CATCA to be at the table where so many policies are adopted. Canada was elected to the committee, and CATCA has appointed Chris Sailes of Edmonton ACC to the committee position. Chris has been to the last two IFATCA conferences at his own expense and has developed key relationships that will assist him in this role. It should also be noted that Chris will be attending the biannual meetings on his own time and I want to acknowledge his volunteerism for our profession and our Association.

Global Air Traffic Controllers Alliance

At the World ATM congress this year in Madrid, Spain, a new player in global associations was unveiled… The Global Air Traffic Controllers Alliance (GATCA). Currently a group of six controller unions from around the world (Canada, USA, UK, Australia, New Zealand and Spain), GATCA was formed to promote an atmosphere of global solidarity and global union between ATC trade unions.

The Alliance will complement other groups like IFATCA and the International Transport Workers Federation (ITF). However, unlike IFATCA and the ITF, the Alliance is about controllers and controllers only. Also, the Alliance is taking a more labour-oriented approach to issues like staffing that affects controllers all around the world.

Since the Civil Air Navigation Service Organization’s (CANSO) was formed so ANSPs around the world could get together and share goals and objectives on a global basis, doesn’t it make sense that labour organizations whose employers belong to CANSO do the same?

Although the Alliance currently consists of the six founding unions, we hope and expect membership to grow.

Alliance

Classification

Will there ever be a blog where this subject isn’t covered? Not likely. Classification is something that is a never-ending work project. Jobs change, technology changes, responsibilities change, and any workable classification system has to be constantly re-evaluated to ensure it is keeping up.

We have made great strides in classification through the working group. The first set of tower reviews have been completed and results announced. However, even as that process continues, more changes will be brought forward in the next six months or so. Other factors like knowledge and impact will be redesigned to better reflect the realities of what towers do on a daily basis. CATCA’s Classification Analyst, Gordon Howe, will be working NAV Canada over the coming months to present recommendations to CATCA’s Executive Board (EB) for possible approval. If approved by CATCA’s EB, the proposals will then need agreement between CATCA and NAV Canada at the national level. Over the years, it has become apparent to me that both the knowledge and impact factors need to be redesigned to more accurately reflect our work. Hopefully, new recommendations will bring more transparency and fairness to the system.

Town Halls

Normally, CATCA goes across the country on a yearly basis to provide training seminars for our members. This year, we have taken a different approach. Instead of providing training, we are using the meetings as information sessions to explain what we’re doing on a national basis, what are the major issues we face, what we see as potential major issues ahead, and to give people the opportunity to ask any questions to the national executive.

When I started as President, one of my main goals was to bring transparency and better communication to our Union. Doug Best and I decided that a town hall format with our members would go a long way to meeting that goal. So far, we have conducted town hall meetings in Gander, Moncton, Toronto, Winnipeg, Edmonton and Vancouver. Montreal takes place on May 1. So far, the feedback has been excellent and the members we have spoken with were grateful for the national updates and the ability to ask us questions.

Some of the topics we are discussing at the town halls include;

  • Classification
  • Gain Sharing
  • The NAV Canada Pension Plan and OSFI
  • CATCA’s Finances
  • FAM flights
  • Staffing
  • Collective Bargaining

As we can’t speak with every member, if you want to learn more, please speak with one of your local reps who attended.

Collective Bargaining

Wow. It feels like yesterday that we signed a collective agreement and yet we are about to start the process again. Our collective agreement expires at the end of March 2019 which means we would normally follow the following timelines:

  • Summer 2018 – elect national contract committee
  • Late summer 2018 – call for contract proposals
  • Early fall 2018 – bring contract committee together and begin sorting through proposals
  • December 1, 2018 – serve notice to bargain with NAV Canada

Members should start thinking about the proposals they want to put forward for the next collective agreement and filling the positions on the contract committee.

Appendix G Schedules

In some units, Appendix G schedules are the best thing we have seen in a long time and the new schedules are providing benefits to the members and the company. In other units, Appendix G has become extremely problematic and is causing unrest for both management and CATCA members alike.

There are a number of key issues that need to be considered when talking about any potential move to an Appendix G schedule. First and foremost, the schedules should be developed locally through consultation between local management and local CATCA representatives. Any proposal should be beneficial to both sides and both sides need to agree to implement it.

If agreement cannot be reached locally, then the schedules are forwarded to CATCA at the national level. We review them with labour relations to see why approval was denied. It must be noted that when we do review schedules, they are reviewed in accordance with the rules stated in Appendix G of the collective agreement. One key consideration that exists in the collective agreement is the wording;

“It is further agreed that the implementation of any such variation in hours shall not result in any additional overtime work or additional payment by reason only of such variation…”

There have been exceptions to the above statement when it can be shown that operational gains can be made through better schedule coverage.

The Faces Are Changing

This will no doubt be the last blog I write before two dear friends and invaluable members of my team head off into retirement.

Abe Rosner is retiring for a second time. When I started in the role of CATCA President, one of the first things I did was ask Abe if he would come out of retirement and give the support we needed as I settled into my new role – he graciously agreed. Well, my period of settling went a little longer than planned and Abe ended up working for us longer than either of us had initially expected. Anyone who has meet Abe or heard him speak knows how invaluable he has been to this Association. Abe is a huge part of the success CATCA has had and he will be sorely missed by me, the Executive Board, National Office, and all members. Although his actual departure date is yet to be finalized, Abe is in wind-down mode as he works with CATCA’s newly hired LR advisor, Grant Boland. I have great confidence in Grant and the support he will provide the Executive Board going forward, but that won’t make me miss my friend Abe any less. The good news, I know Abe will always be just a phone call away should I ever need to bend his ear.

The second member of my team retiring is Atlantic RVP Gary Roach. Gary has decided the time is right to leave his post and retire from NAV Canada. His retirement will take effect May 31, 2018 and it looks like a number of contenders are going to be vying for the vacant position. It’s great to see multiple candidates wanting the RVP position.

I met Gary many years ago but really got to know him when he joined CATCA’s EB. “Big Daddy” as Gander affectionately calls him has become a good friend over the years and he is a trusted advisor to me. No one can ever question Gary’s dedication to his members or CATCA. He has never been scared to take on an issue and he has never been shy to tell a member “no.” Gary always did his research and was always fair in all his dealings. You’ll be missed Big Daddy, but I wish only the best to you and Carolyn in your retirement.

I will close as I so often do by thanking the members of this amazing Association, especially those who put countless hours of their own time into Branch Executive positions. These folks are volunteers – they give their time to do one thing, represent you and your interests. They deserve the highest level of respect and appreciation.

In Solidarity,

Peter Duffey
President
pduffey@catca.ca

____________________________________________________________________________________________

Cela fait un moment que j’ai écrit un billet sur ce blogue. On dirait que les moments où je peux m’asseoir pour écrire sont rares ces jours-ci. Cela fait neuf ans que j’occupe un poste à temps plein au sein de l’Association, mais je n’ai jamais été aussi occupé que maintenant — il n’y a aucun doute là-dessus.

Sondage sur l’engagement

Comme la plupart d’entre vous le savent, NAV CANADA mène tous les deux ans un sondage sur l’engagement pour évaluer la satisfaction des employés à l’égard de la Société. C’est à nouveau le moment de répondre au sondage, qui se déroule jusqu’au 20 avril. J’entends souvent les gens dire : « C’est une perte de temps! » ou « Pourquoi devrais-je y répondre? On n’en tient pas compte. » Rien ne pourrait être plus faux. Après chaque cycle de sondage, on présente à l’ACCTA un compte rendu des résultats. J’ai vu déjà des problèmes être examinés, puis rectifiés après avoir été soulevés par des membres dans un sondage. Beaucoup d’entre vous m’ont déjà entendu dire : « Répondez-y, c’est votre chance de vous faire entendre »; je le crois vraiment. Peu importe que vos commentaires soient bons, mauvais, qu’ils dénotent un engagement ou un désengagement — dites tout simplement ce que vous pensez.

Le sondage est bien conçu et complet. Les résultats me servent en quelque sorte de baromètre pour savoir comment les membres se sentent. Dans le passé, nous avons constaté une augmentation du nombre de personnes mobilisées de manière positive, ce qui est bon pour les affaires. Toutefois, je crains que l’engagement des membres de l’ACCTA soit en baisse. Je vais donc examiner de près les résultats de ce sondage.

IFATCA 2018 — Ghana (Afrique)

En mars, j’ai eu l’honneur et la chance d’assister à la conférence annuelle de la Fédération internationale des associations des contrôleurs du trafic aérien (IFATCA) à Accra, au Ghana. Notre délégation a participé à toutes les réunions des comités et a représenté le Canada sur la scène mondiale. Parmi les questions qui ont été discutées dans les comités, certaines présentaient un intérêt particulier pour les membres de l’ACCTA. Vous souvenez-vous de la mise en œuvre des procédures SID/STAR qui a viré au fiasco dans certaines unités au Canada? Nous avons pu raconter au monde le gâchis qu’ont causé les deux ensembles distincts de procédures de deux pays qui partagent une frontière démesurée et qui sont reliés par des milliers de vols transfrontaliers quotidiens. Si l’harmonisation des normes est souhaitable à certains égards, nous devons nous assurer d’y procéder correctement. La mise en œuvre des procédures SID/STAR au Canada a été un échec catastrophique et représenté un vrai problème de sécurité.

La technologie de tour à distance est une autre question d’un grand intérêt pour nous qui a été abordée. Même si elle n’est pas encore arrivée au Canada, nous savons que NAV CANADA désire la mettre en œuvre. Comme Searidge Technologies (dont NAV CANADA est partiellement propriétaire) met au point des solutions de tour à distance, ce sujet nous intéresse particulièrement. L’IFATCA commençant à élaborer des recommandations en matière de politiques et de procédures concernant les tours à distance, l’ACCTA participera à un groupe de travail qui fournira des comptes rendus sur le sujet afin que nous puissions suivre la mise en œuvre de cette technologie dans le monde. Cette technologie pourrait avoir de grandes répercussions sur l’avenir de nos effectifs, alors nous devons nous assurer de rester au fait de tous les aspects de son développement.

Au Ghana, l’ACCTA a brigué un siège au comité Exploitation et opérations techniques de l’IFATCA. Devant le nombre d’enjeux mondiaux susceptibles d’avoir un impact direct sur nos membres (procédures SID/STAR, tours à distance et ADS-B satellitaire pour n’en citer que quelques-uns), nous avons estimé qu’il était important pour l’ACCTA d’être à la table où tant de politiques sont adoptées. Le Canada a obtenu un siège au comité, et l’ACCTA a désigné Chris Sailes du CCR d’Edmonton comme représentant. Chris a assisté aux deux dernières conférences de l’IFATCA à ses frais et a développé des relations importantes qui lui seront utiles dans ce rôle. Il convient également de noter que Chris assistera aux réunions semestrielles dans ses temps libres, et je tiens à souligner son engagement bénévole en faveur de notre profession et de notre Association.

Global Air Traffic Controllers Alliance

Au Congrès mondial de l’ATM qui s’est tenu à Madrid cette année, on a annoncé l’arrivée d’un nouveau joueur parmi les associations mondiales : la Global Air Traffic Controllers Alliance (GATCA). Regroupant actuellement six syndicats de contrôleurs du monde entier (du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l’Espagne), la GATCA a été créée pour promouvoir un esprit de solidarité mondiale entre les organisations syndicales de contrôleurs de la circulation aérienne.

L’Alliance s’ajoute à d’autres groupes comme l’IFATCA et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Cependant, contrairement à l’IFATCA et à l’ITF, l’Alliance représente seulement des contrôleurs. En outre, l’Alliance aborde les questions comme la dotation en personnel, qui touche tous les contrôleurs dans le monde, selon une perspective qui est davantage axée sur les travailleurs.

Étant donné que l’Organisation des services de navigation aérienne civile (CANSO) a été formée pour permettre aux fournisseurs de SNA du monde entier de se regrouper pour la poursuite de leurs objectifs communs à l’échelle mondiale, n’est-il pas logique que les organisations de travailleurs dont les employeurs appartiennent à la CANSO fassent de même?

L’Alliance se compose actuellement de six syndicats fondateurs, mais nous espérons voir augmenter le nombre de ses membres et nous nous y attendons d’ailleurs.

Alliance

Classification

Écrirai-je un jour un billet pour le blogue qui ne couvrira pas ce sujet? Probablement pas. La classification est un projet sans fin. Les emplois, les technologies et les responsabilités changent, et on doit constamment réévaluer tout système applicable à la classification pour s’assurer qu’il tient compte de cette évolution.

Nous avons fait de grands progrès en ce qui a trait à la classification grâce au groupe de travail. Les évaluations pour le premier groupe de tours ont été effectuées et les résultats ont été annoncés. Cependant, même si le processus se poursuit, d’autres changements seront mis en œuvre dans les six prochains mois environ. D’autres facteurs, comme Connaissances et Impact, seront revus afin de mieux refléter le travail qu’effectue au quotidien le personnel des tours. Gordon Howe, l’analyste, Classification de l’ACCTA, collaborera avec NAV CANADA au cours des prochains mois afin de présenter des recommandations au conseil exécutif de l’ACCTA pour approbation éventuelle. Si elles étaient approuvées par l’exécutif de l’ACCTA, les propositions devraient ensuite faire l’objet d’une entente entre l’ACCTA et NAV CANADA à l’échelon national. Au fil des années, il m’est apparu évident que les facteurs Connaissances et Impact devraient être revus afin de refléter plus exactement notre travail. Espérons que les nouvelles recommandations rendront le système plus transparent et plus équitable.

Assemblées locales

Normalement, l’ACCTA sillonne le pays annuellement pour offrir des séminaires de formation aux membres. Cette année, nous avons adopté une approche différente. À la place de formation, nous proposons des séances d’information, d’une part, pour expliquer le travail que nous effectuons à l’échelle nationale, les principaux problèmes auxquels nous devons faire face et les enjeux majeurs potentiels que nous entrevoyons, et, d’autre part, pour donner aux membres l’occasion de poser des questions à l’exécutif national.

À mes débuts comme président, l’un de mes principaux objectifs était d’améliorer la transparence et la communication au sein de notre Association. Doug Best et moi avons pensé que le format d’une assemblée locale avec nos membres nous aiderait à atteindre cet objectif. Jusqu’à présent, nous avons tenu des assemblées locales à Gander, Moncton, Toronto, Winnipeg, Edmonton et Vancouver. Celle de Montréal aura lieu le 1er mai. Les commentaires recueillis jusqu’à maintenant sont excellents et les membres avec lesquels nous avons parlé ont aimé recevoir un compte rendu sur la situation nationale et avoir la possibilité de nous poser des questions.

Voici quelques-uns des sujets dont nous discutons durant les assemblées locales :

  • Classification
  • Participation aux bénéfices
  • Régime de retraite de NAV CANADA et BSIF
  • Finances de l’ACCTA
  • Vols de familiarisation
  • Dotation en personnel
  • Négociation collective

Comme nous ne pouvons pas parler avec tous les membres, nous vous invitons à communiquer avec l’un de vos représentants locaux qui ont participé à l’événement si vous désirez de plus amples renseignements.

Négociation collective

Wow. J’ai l’impression que nous avons signé notre convention collective hier, et pourtant, nous sommes sur le point de recommencer le processus de négociation. Notre convention collective vient à échéance à la fin de mars 2019, ce qui signifie que nous devrions normalement suivre cet échéancier :

  • Été 2018 — Élection des membres du comité de négociation national
  • Fin de l’été 2018 — Appel de revendications
  • Début de l’automne 2018 — Réunion du comité de négociation pour le tri des revendications
  • 1erdécembre 2018 — Envoi de l’avis de négocier à NAV CANADA

Les membres devraient donc commencer à réfléchir aux revendications qu’ils désirent soumettre pour la prochaine convention collective et à pourvoir les postes du comité de négociation.

Horaires selon l’annexe G

Dans certaines unités, les horaires établis selon l’annexe G représentent l’une des meilleures choses que nous ayons vues depuis longtemps; ces nouveaux horaires profitent aux membres comme à la Société. En revanche, l’annexe G pose maintenant un très grand problème dans d’autres unités, où elle suscite un mécontentement chez la direction et les membres de l’ACCTA.

Un certain nombre de points importants doivent être pris en considération quand on envisage l’adoption éventuelle d’un horaire établi selon l’annexe G. D’abord et avant tout, les horaires devraient être établis localement par le biais de consultations entre la direction locale et les représentants locaux de l’ACCTA. La proposition devrait être avantageuse pour les deux parties et celles-ci doivent accepter de la mettre en œuvre.

Si aucun accord ne peut être atteint à l’échelle locale, les horaires sont alors transmis à l’échelon national de l’ACCTA. Nous les examinons de concert avec les Relations de travail afin de comprendre pourquoi on a refusé de les approuver. Il convient de noter que lorsque nous examinons les horaires, nous le faisons conformément aux règles énoncées dans l’annexe G de la convention collective. Un élément important de la convention collective qui est pris en considération est l’énoncé suivant :

« Il est en outre convenu que la mise en œuvre de ces nouveaux horaires ne doit pas entraîner davantage d’heures supplémentaires ou des paiements supplémentaires du seul fait de ce changement d’horaire[…] »

Des exceptions à l’énoncé ci-dessus ont été faites lorsqu’il a démontré que des gains opérationnels pouvaient être réalisés grâce à un meilleur aménagement des horaires.

Nouveaux visages

Ce sera sans doute le dernier billet que j’écrirai avant que deux précieux amis et membres de mon équipe prennent leur retraite.

Abe Rosner prendra sa retraite pour la deuxième fois. Lorsque je suis devenu président de l’ACCTA, une des premières choses que j’ai faites a été de demander à Abe s’il accepterait d’interrompre sa retraite pour nous donner l’appui dont nous avions besoin tandis que je me familiarisais avec mon nouveau rôle — ce qu’il a accepté de bonne grâce. Eh bien, l’adaptation à mes nouvelles fonctions s’est prolongée un peu et Abe a fini par travailler pour nous plus longtemps que lui et moi l’avions initialement prévu. Quiconque a rencontré Abe ou l’a entendu parler sait combien il s’est avéré précieux pour notre Association. L’ACCTA lui doit une grande part de son succès; Abe nous manquera terriblement à tous — à moi, au conseil exécutif, au personnel du bureau national et à tous les membres. Même si la date exacte de son départ n’a pas encore été fixée, Abe a commencé à réduire ses activités tout en collaborant avec Grant Boland, le nouveau conseiller en relations de travail qu’a récemment embauché l’ACCTA. Si je fais pleinement confiance à Grant et à l’appui qu’il fournira désormais au conseil exécutif, je ne m’ennuierai pas moins de mon ami Abe. La bonne nouvelle, c’est qu’il me suffira d’un coup pour joindre Abe si jamais besoin de lui casser les oreilles au sujet d’un truc.

Le deuxième membre de mon équipe qui part à la retraite est Gary Roach, le vice-président régional (VPR) de l’Atlantique. Gary a décidé que le moment était venu de quitter son poste et de prendre sa retraite de NAV CANADA. Sa retraite prendra effet le 31 mai 2018, et il semble que plusieurs candidats rivaliseront pour obtenir son poste. C’est formidable de voir plusieurs candidats désirer le poste de VPR.

J’ai rencontré Gary il y a de nombreuses années déjà, mais je n’ai vraiment appris à le connaître que lorsqu’il est devenu membre du conseil exécutif de l’ACCTA. « Big Daddy », comme on l’appelle affectueusement à Gander, est devenu au fil des ans un bon ami et un conseiller de confiance pour moi. On ne pourra jamais remettre en question le dévouement de Gary pour ses membres ou l’ACCTA. Il n’a jamais eu peur de s’attaquer à un problème et il n’a jamais hésité à dire « non » à un membre. Gary a toujours veillé à bien se renseigner et il a toujours fait preuve d’équité dans tous ses rapports. Tu nous manqueras, Big Daddy, mais je vous souhaite, à toi et à Carolyn, la meilleure des retraites.

Comme je le fais souvent, j’aimerais conclure en remerciant les membres de cette formidable Association, en particulier ceux qui lui consacrent de nombreuses heures de leur temps dans des postes de direction au sein de leur section. Ces bénévoles donnent de leur temps dans un but précis : pour vous représenter et défendre vos intérêts. Ils méritent notre plus grand respect et toute notre appréciation.

Solidairement,

Peter Duffey
Président
pduffey@catca.ca